navigation

 

 

News

Tibet-info.net

Statistiques

 

 

 

 

 

 

Le drapeau national tibétain

 

L'origine du drapeau national tibétain remonte au 7ème siècle, durant le règne du grand empereur Songtsen Gampo. A cette époque le Tibet, l'un des plus puissants empires en Asie centrale , disposait d'une armée de presque 3 millions de soldats et était divisé en districts de tailles inégales, chacun d'entre eux militairement protégé aux frontières. Afin de marquer leur appartenance à un district particulier, les régiments en place arboraient des drapeaux quelque peu différents les uns des autres. Mais sur tous, l'on pouvait déjà y trouver certains des symboles, comme le lion des neiges, qui allaient figurer bien des siècles plus tard sur le drapeau tibétain tel qu'on le connaît de nos jours.

C'est à Thubten Gyatso (1875-1933), le 13ème Dalaï-Lama, que l'on doit la forme définitive de cet emblème du peuple tibétain. Bien au fait des usages de la diplomatie planétaire, ce grand monarque comprit rapidement la nécessité de modifier en profondeur les structures administratives de son pays. Il mit alors en route d'importantes réformes dont l'une consista à donner à la nation un drapeau unique, symbole de l'unité et de la souveraineté du peuple tibétain dans son pays, le Tibet.

 

En position centrale se trouve une somptueuse montagne recouverte par les neiges, symbole de la grande nation du Tibet universellement connu comme étant le "Pays aux Monts Enneigés".

 

Dans le ciel, les 6 rayons rouges sont le symbole des "Six Tribus" qui sont traditionnellement considérées comme étant à l'origine du pays : les "Se", "Mu", "Dong", "Tong", "Dru", et "Ra".

 

Au sommet de la montagne enneigée, il y a un soleil dont le rayonnement s'étend dans toutes les directions. Il est le symbole de la prospérité ainsi que de la liberté sociale et spirituelle équitablement partagées par tous les habitants du Tibet.

 

Les 6 rayons bleu foncés sont le symbole du ciel. La combinaison de ces 12 rayons, les 6 rouges pour les "ancêtres" et les 6 bleu foncés pour le "ciel", symbolise l'incessante activité déployée par les protecteurs "noirs et rouges" agissant au Tibet afin d'y préserver l'harmonie, tant spirituelle que séculière

 

Drapeau tibétain

 

Sur les versants de la montagne se tiennent fièrement deux "lions des neiges" dont la crinière flamboyante est la marque qu'ils ignorent la peur. Ils sont le symbole de la réussite et de l'accomplissement du pays et de ses habitants, tant sur un plan social que sur un plan spirituel.

 

Les "trois joyaux" qu'ils maintiennent élevés devant eux sont le symbole de l'éternel respect et indestructible confiance que le peuple tibétain conserve à l'égard de ceux qui, dans le Bouddhisme, sont les "Trois Refuges Spirituels": "Le Bouddha, le Dharma (sa loi) et la Sangha" (la communauté monastique)

 

Entre les deux lions, il y a un joyau coloré composé de deux parties inextricablement enchâssées l'une dans l'autre. C'est le symbole de l'attention que porte le peuple tibétain tant à l'éthique telle qu'elle est enseignée dans le bouddhisme par l'abandon des "10 actes non-vertueux", qu'à la morale sociale grâce au respect des "16 règles civiques" édictées à l'époque de l'empereur Songtsen Gampo

 

Enfin, la bordurejaune au pourtour du drapeau symbolise la diffusion, en toutes directions et à toutes les époques, de la parole du Bouddha dont l'éclat est en tous points semblable à celui de l'or le plus pur !

 

Ces explications quant à la symbolique du drapeau tibétain proviennent d'un ouvrage scolaire édité par le "Tibetan Cultural Printing Press" de Dharamsala en 1989.